Gestion du stress dans l’aquaculture

phileo

Dans les fermes d’élevage, l’homéostasie des animaux aquatiques peut être perturbée par plusieurs facteurs tels que la qualité de l’eau, la densité de la population, le régime alimentaire, l’état de santé, la pollution, les contaminants, etc. Des conditions sous-optimales peuvent entraîner un stress aigu ou chronique selon leur intensité et leur durée. Les conséquences les plus notables pour les animaux stressés incluent un changement du comportement, une altération des performances zootechniques et une réduction de l’immunité.

 

Pour faire face au stress, les animaux montrent des mécanismes compensatoires visant à protéger leur stabilité physiologique, en augmentant leur demande d’énergie et des ressources dont ils ont besoin pour supporter les réactions métaboliques et cellulaires. Le stress oxydatif est établi à un niveau cellulaire lorsque la capacité d’un animal à contrer les oxydants (radicaux libres et espèces réactives) est dépassée. Ainsi, l’oxydation des lipides cellulaires, des protéines et des biomolécules, comme l’ADN, peut se déclencher.

picto aquaculture

Amélioration de la réponse antioxydante

Dash

Les réponses antioxydantes jouent un rôle essentiel dans la prévention et la réduction de l’impact des dommages oxydatifs. De telles réponses peuvent être déclenchées par des molécules non enzymatiques, ou des réactions enzymatiques. Un système de défense antioxydant se compose en principe de mécanismes de prévention radicale, de recherche radicale et de réparation des dommages induite par les radicaux.

 

La supplémentation de nutriments essentiels sélectionnés, en plus des exigences nutritionnelles d’un animal aquatique, s’avère une solution faisable pour améliorer le statut antioxydant. Parmi les nutriments pertinents, le sélénium a capté l’attention à cause de son rôle fondamental en relation avec les sélénoenzymes, telles que les GPx, la thiorédoxine réductase, etc.

Supplémentation avec Selsaf pour une meilleure gestion du stress et des régimes alimentaires fonctionnels

Dash

Dans l’alimentation moderne destinée aux poissons, qui contient de moins en moins de farine de poisson, inclure une supplémentation par une source organique de sélénium dans le régime alimentaire peut être particulièrement important, en particulier pour le stress et les régimes alimentaires fonctionnels. Selsaf®, la souche brevetée de Saccharomyces cerevisiae (CNCM I-3399), est une source de sélénométhionine et de sélénocystéine hautement disponible.

 

Il est prouvé que Selsaf® a une meilleure assimilation comparé aux formes inorganiques de sélénium, en étant capable d’augmenter les taux de sélénium et de sélénométhionine totaux chez la truite arc-en-ciel, avec un effet plus évident chez le poisson nourri avec une alimentation végétale.

gestion du stress aquaculture
gestion du stress aquaculture

Amélioration du statut antioxydant des poissons

Dash

L’amélioration de la métabolisation et de la conservation du sélénium permise par une supplémentation avec Selsaf® a également un impact positif sur le système antioxydant de la truite arc-en-ciel, améliorant l’activité de la GPx dépendant du sélénium dans les régimes végétaux et le statut oxydatif du poisson.

 

L’activité de la glutathion peroxydase dépendant du sélénium (Se-GPx) dans tout l’organisme de la truite arc-en-ciel (pmol de NADPH oxydé/min par mg de protéine) (graphique 1), rapport GSH/GSSH dans tout l’organisme de la truite arc-en-ciel à la fin de l’essai sur l’alimentation (graphique 2).

Amélioration des performances zootechniques en conditions d’élevage difficiles

Dash

Selsaf® peut réduire les effets indésirables pendant les périodes aux conditions sous-optimales chez les animaux aquatiques, améliorant ainsi leurs performances zootechniques. Dans un essai réalisé chez la crevette Litopenaeus vannamei à une salinité de 50, Selsaf®, utilisé avec Safmannan®, a réduit l’effet nocif du stress osmotique et de la pression pathogénique, entraînant des taux de survie significativement améliorés et une amélioration des résultats zootechniques et économiques.

 

En prenant en charge le stress pendant la production et en prévenant les événements de stress oxydatif, les producteurs peuvent directement ou indirectement améliorer l’état de bien-être de leurs animaux, entraînant de meilleures performances zootechniques, une amélioration de l’immunité et de la résistance et éventuellement une amélioration de la qualité du produit final et du rendement à la transformation.

gestion du stress aquaculture

En savoir plus sur l’aquaculture

Contact